Title Image

L’HISTOIRE

Bruno broucqsault

Du garçon d’écurie ambitieux au champion Olympique, découvrez l’histoire et les concours marquants de Bruno Broucqsault.

Bruno Broucqsault est né le 6 février 1959 à Bailleul. Il est le troisième enfant d’une famille qui en compte neuf, rien ne prédestinait Bruno Broucqsault à embrasser une carrière équestre. C’est son grand-père, ouvrier dans une ferme équestre, qui va lui faire découvrir les chevaux. Il enchaine les petits boulots jusqu’à réunir assez d’argent pour s’acheter son premier cheval, et se paie des cours d’équitation en faisant des fumiers chez Joseph Deldycke, à Deulemont dans le Nord. C’est chez cet éleveur, étalonnier de l’Anglo-Arabe Dare Dare II, que Bruno rencontrera le cheval qui fut sans doute à l’origine de sa vocation. Le premier avec lequel il formera un couple : Icelui.

 

Acheté à 3 ans, débuté en classe D de l’époque, ce sauteur généreux au respect exceptionnel, marque des Dare Dare II, lui offre dès l’âge de 20 ans un titre de champion de France de deuxième catégorie, titre qui le contraint au passage en première catégorie. 

Passer de la classe D à la classe A en trois saisons – nous dirions aujourd’hui d’Amateur 4 à Pro 1 -, même pour Bruno Broucqsault, n’est pas chose facile. Daniel Biancamaria l’aidera à franchir ce pas. Malheureusement, Icelui mourra de coliques à l’âge de 11 ans.

Après un retour en seconde catégorie, Bruno recompose son écurie. Il s’installe à Phalempin, à une dizaine de kilomètres de Lille. Il achète, aménage, agrandit la petite structure qui deviendra quelques années plus tard l’une des plus importantes de la région avec plus de 450 licenciés. Président Papillon, Peters du Catteau, Pénelope de Ligny, Prunelle des Bois, avec laquelle il remporte le championnat des 6 ans, seront ses partenaires. Il achète Starky d’Anchin, un fils de Dare Dare II, comme Icelui, entier, fils d’une fille de Monceaux connue sous la selle de Louis Hazebroucq. Le bouillant bai brun montre très vite les qualités qui vont permettre à Bruno de renouer avec le haut niveau. Premier de sa génération à 6 ans, il disparaîtra trop vite lui aussi. Mais Starky n’est pas mort sans descendance et Bruno se met en quête de racheter ses poulains. C’est ainsi que Dilème de Cèphe, fils de Céphile AA (et Hop) rejoint ses écuries à l’âge de 2 ans

Les débuts du couple Bruno et Dilème ne se déroulent pas sous les meilleurs auspices. Bruno doit au gracile Anglo de complément un premier accident mémorable : une chute au paddock entraîne une perforation de la plèvre et d’un poumon, une hospitalisation sévère et bien sûr un repos forcé. Un second accident, deux ans plus tard, lors des Championnats de France de deuxième catégorie, avec Jaguar, le touchera plus durement encore. Mais Bruno repart et remporte le championnat de deuxième catégorie en 2000 avec Dilème.

Retour en première catégorie, Eric Navet devient son conseiller. Bruno joue des coudes et s’impose au sein d’une Equipe de France en pleine renaissance sous l’impulsion de Jean-Maurice Bonneau. 

2003 est une année pleine d’échéances. Championnats d’Europe, finale de la Super League pour les équipes… Décrochant la troisième place du Grand Prix CSIO***** de La Baule, Bruno Broucqsault remporte quelques jours après celui de Rome en place de Sienne et contribue à la victoire dans la Coupe des Nations.

bruno broucqsault

Son ambition : courir sur le terrain mythique d’Aix-La-Chapelle avec en ligne de mire les Championnats d’Europe. Bruno a toutes les cartes dans son jeu, mais le mauvais sort l’oblige à nouveau à passer par la case hôpital : une chute à l’entraînement, une épaule détériorée et une opération à la clé, c’est le repos forcé pour le cheval et son cavalier. Fin Août annonce la reprise en fanfare à Rotterdam avec un double sans-faute dans la Coupe des Nations et la seconde place pour l’équipe. Et Hooligan du Rosyl, son second cheval, montre qu’il est là lui aussi avec une victoire dans le Trophée Longines.

En route vers Barcelone, Bruno y signe une deuxième victoire dans un Grand Prix CSIO*****, après celle de Rome. La finale de la Super League est remportée par la France.

2004, l’hiver s’annonce et avec lui la reprise du circuit indoor. Oslo, Helsinki, Malines, les points s’accumulent. Petit passage à vide à Bordeaux puis à Amsterdam. Il revient à Bercy, puis à s’Hertogenbosh avec une seconde place derrière Ludger Beerbaum et Goldfever.

Au mois d’août, départ pour les Jeux Olympiques d’Athènes avec :

  • Eugénie ANGOT et Cigale du Taillis
  • Florian ANGOT et First de Launay
  • Eric NAVET / Dollar du Murier
  • Gilles Bertrand de BALANDA et Crocus

 

Malheureusement, lors de la première épreuve par équipe, Dilème se blesse à la réception d’un obstacle et le rêve de la médaille olympique s’éloigne.

Mais Hooligan de Rosyl, le deuxième cheval de Bruno, propriété de Monsieur et Madame Dubaille, confirme son extraordinaire potentiel et peut prendre dès lors la relève de Dilème. Hooligan et Bruno enchaînent les concours indoor pour préparer la finale de la Coupe du Monde 2005 à Las Vegas car le cheval est encore novice à ce niveau d’épreuve.

Fin avril, le couple signe une excellente performance sur le sol américain : quinzième de la finale et premier Français.

Après leur retour en France et un peu de repos, Hooligan et Bruno renouent avec la victoire au CSIO***** de Madrid, une deuxième place au Grand Prix du CSIO***** de Rotterdam. Au vu des performances, ils sont qualifiés pour le Championnat d’Europe à San Patrignano en Italie en juillet, en compagnie de :

  • Michel HECART et Kannan
  • Florian ANGOT et First de Launay
  • Laurent GOFFINET et Flipper d’Elle
  • Jean-Marc NICOLAS et Modesto

Malheureusement, Hooligan fiévreux aux championnats d’Europe, ne peut pas défendre avec brio les couleurs de la France.
Après un mois de repos, Hooligan et Bruno reviennent au mieux de leur forme au CSI *** de Chantilly début septembre, se classant deuxième du grand prix.

Début 2006, Hooligan De Rosyl est vendu à Jan Tops.

Parallèlement à ce circuit internationnal, les jeunes chevaux de l’ecurie se distinguent aux Championnats de France de Fontainebleau sous la selle d’Alexandre Sueur, notamment Moustic des Salines, propriété de Monsieur et Madame GUERLIN, champion de France des 5 ans mâles.
Le cavalier de l’écurie, Alexandre Sueur cumule aussi les résultats en Pro 2 grâce à Ice Tijanne et Jaguar d’Epic : 8ème aux Championnats de France Pro 2 et vice-champion de France des Jeunes Cavaliers avec Jaguar.

De 2007 à 2009, Bruno prépare de nouveaux chevaux, notamment Joyau de Bloye, Walk About Wonderland, Mayflower d’Epic, Moustic des Salines,Nervoso
En 2009, grâce à Nice de *Prissey et Nervoso, il gagne le challenge du Grand National avec Pauline Guignery.

Depuis 2010, Bruno Broucqsault partage son temps entre le coaching et les concours internationaux

Légendes CavalièresBruno Broucqsault et Dilème de Cèphe, héros français de la Coupe du monde

Concours marquants

De 2001 à 2003
– Champion de France 2ème catégorie avec Dilème de Cèphe

– Première Coupe des Nations à Rotterdam et première victoire en Equipe de France

– CSIO de Rome : 1er par équipe
– Plusieurs classements en CSIO

– CSIO de Barcelone : Finale Coupe des Nations
– Vainqueur par équipe et vainqueur du Grand Prix Samsung
2004

– Champion du Monde à Milan


– Sélectionné pour les Jeux Olympiques d’Athènes


– Vice champion de France 1ère catégorie 

2005

– 15ème à la finale de la Coupe du Monde de Las Vegas avec Hooligan de Rosyl

 

– Sélectionné pour les championnats d’Europe à San Patrignano en Italie